26 septembre 2015

ADULTES ET ENFANTS PEIGNENT ENSEMBLE...

Capture d’écran 2015-11-09 à 17

Posté par La meuniere à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


MOTRICITÉ ET RÈGLES DU JEU

Capture d’écran 2015-09-26 à 14

Posté par La meuniere à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

UN OUTIL : LA TABLE-PALETTE

peindre-sept-8

Posté par La meuniere à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

DANS L'INTIMITÉ DE SA FEUILLE... MAIS AUSSI TOUS ENSEMBLE

photo-atelier1

Posté par La meuniere à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

BESOIN D'ESPACE... ÉCOUTER SES BESOINS PROFONDS... OSER

ateliercharlotte

Posté par La meuniere à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


PEINDRE AUTREMENT... RELATION À SOI, À L'AUTRE

photo-atelier2

 

 

 

 

Posté par La meuniere à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2015

STAGES OCTOBRE 2015

vignette1STAGES "DÉCOUVERTE"  :

• STAGE 3 JOURS 
du mardi 27 au jeudi 29 octobre 2015
de 14h30 à 16h00 
offre découverte : 45 euros > 30 euros

• STAGE week-end 
les 24 et 25 octobre 2015
de 14h30 à 16h00 
offre découverte : 30 euros > 20 euros

• TROC STAGE week-end
les 31 octobre et 1 novembre 2015
de 14h30 à 16h00 
euros contre > bois de chauffe ; fruits et légumes (sans les pesticides off course) ; activité ; services etc etc etc…

• Il est biensûr toujours possible de s'inscrire pour l'année, pour des séances hebdomadaires. Merci de me contacter. Ou visiter le site internet

 

Inscriptions et tarifs : cliquez ici

 

 

Capture d’écran 2015-04-16 à 15

 

Venez découvrir Le Jeu de Peindre

lors d'une séance gratuite

les dimanches 3-17-31 mai ; 14-21 juin et 5 juillet de 10h30 à 12h00.

Le nombre de places étant limités,

il est recommandé de s'inscrire assez tôt.

 

 

.
.
Capture d’écran 2015-04-16 à 15
CONFÉRENCE - DISCUSSION
Le 30 mai 2015 à 20h, à la médiathèque de Fontenay-le-Comte
sur le thème : " L'expression, l'Art et leurs effets"
Conférence-discussion autour des pratiques de Corinne Cosson, éducréatrice et art-thérapeute, en présence du pédiatre Michel Juchereau:
L'Expression et l'Art sont souvent confondus, ils ont pourtant des caractéristiques spécifiques selon les modalités mises en place qui influenceront les effets qu'ils produisent sur l'être humain. L'éducation créatrice est une pédagogie tournée vers l'éducation à la paix. La conférence-discussion permettra de sensibiliser à cette forme d'éducation et aux effets thérapeutiques de l'Art.
.
.

Posté par La meuniere à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

À PROPOS DU JEU DE PEINDRE

  • Les BIENFAITS de la démarche de L’ATELIER DE PEINTURE par le Jeu de Peindre :
    Une approche très bénéfique
    Le jeu de peindre contribue à l’épanouissement des personnes de tous âges. La peinture-expression spontanée mène à une forme de créativité pure et très profonde. Bien qu’ils soient encadrés pour l’aspect matériel, les participants ne reçoivent aucune directive, aucun modèle à reproduire. Ainsi, on peut remarquer chez eux, au fil des séances (la régénération de l'être prend parfois du temps), les effets suivants :

    • Une plus grande confiance en soi
    • La capacité de ressentir une satisfaction intrinsèque
    • La réduction des inhibitions
    • Un meilleur équilibre émotif
    • La résolution de blocages créatifs
    • Une plus grande autonomie
    • Une concentration améliorée

    Liberté d’expression totale
    À L'ATELIER DE PEINTURE, les participants ne viennent pas apprendre des techniques, mais plutôt désapprendre certains mécanismes qui les empêchent d’exprimer leur créativité librement. En effet, l’approche d’Arno Stern permet de se défaire de certaines dépendances, dont les dépendances aux modèles et à l’approbation parentale.

    Stimuler sans dicter
    Vous voulez encourager votre enfant à s’affirmer et lui permettre de se réaliser par lui-même?
    À L'ATELIER DE PEINTURE, vous constaterez que les enfants ne donnent pas leurs tableaux à leurs parents. Les conditions de l'atelier permettront plutôt à votre enfant de créer de façon spontanée et impulsive, d’explorer et d’expérimenter grâce aux couleurs, aux formes, aux dimensions. De nombreuses découvertes l'attendent.

    L’importance de l’aspect collectif
    Dans le Closlieu, les participants côtoient une variété de gens de tous âges, de tous types de personnalité et d'origines diverses. C’est un milieu qui favorise l’ouverture d’esprit; une qualité qui se prolonge dans la vie à l’extérieur de l’atelier. Au sein de l'atelier, les participants entrent en relation de manière positive, sans chercher à se comparer les uns aux autres.
    •••••••••••
  • "La peinture peut être un art, mais elle peut aussi être un jeu ; celà abolit l'idée d'un don, la préoccupation de la réussite, la dépendance d'un public. Ainsi la trace s'accomplie pour le plaisir, dans sa puissance et sa pureté. (...) "

 

•••••••••

 

  • "REGARD SUR LA TRACE :

    (…) 

    Il y a cent ans, les enfants avaient bien moins la possibilité de dessiner. Lorsqu'ils faisaient un dessin, c'était avec des moyens précaires, avec un geste peu exercé ; mais leur impulsion était naturelle et elle ne rencontrait ni curiosité, ni encensement.

    À cette indifférence a succédé, hélas !, un intérêt excessif et erroné de la part d'artistes et de psychologues. Les uns ont cru rencontrer l'enfance de l'Art, les autres des débouchés pour une science imaginaire.

    D'ailleurs, l'on ne s'est pas contenté de se méprendre sur cette manifestation, de sourire, de glorifier… Certains l'ont asservie en développant l'éveil culturel, si bien qu'à été anéantie la faculté de jouer dès la plus petite enfance.

    Il est grand temps de reconnaître ces erreurs et de rencontrer la trace avec un nouveau regard d'où naîtra une autre relation avec celui qui trace.

    Alors apparaîtra une trace d'une nature différente de la création artistique, naturelle et inéprouvée, qui permet à chaque être de se manifester selon sa personnalité désentravée. Elle s'appelle la Formulation.

    Car la Formulation n'emprunte à nul autre domaine. Elle ne résulte pas d'un apprentissage privilégiant la personne douée et rejetant les inaptes.

    La Formulation apparaît à chacun comme des retrouvailles avec une langue maternelle perdue.

    C'est pourquoi sa pratique a pour effet la régénération de la personne - quel que soit son âge ou sa situation. Elle n'est pas une thérapie et ne supporte aucune récupération, ni manipulation.

    (…)"

    Arno Stern (1995), extrait de l'ouvrage "Le Closlieu, le Jeu de Peindre et la Formulation", édition HD Précursions

     

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Posté par La meuniere à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

...MAIS PAS SANS RAPPORT AVEC LA PRATIQUE DE LA PEINTURE À L'ATELIER

 

DEMAIN DÉPEND DE NOUS

Cesser la compétition

Demain dépend de nous. (avec sous-titres)

 

 

SE RELIER À LA BEAUTÉ ORIGINELLE

La chanson de l'être

enfant-africain-heureux

« Dans cette tribu africaine, la date de naissance d’un enfant ne dépend ni de son jour de naissance ni de sa date de conception, mais du jour où l’enfant se manifeste en pensée dans l’esprit de sa mère.
Dès l’instant où la femme décide d’avoir un enfant, elle s’isole en allant s’asseoir sous un arbre et elle écoute, patiemment, jusqu’à ce qu’elle puisse entendre la chanson de l’enfant qui souhaite s’incarner en elle.
Après avoir écouté sa chanson, elle revient vers l’homme qui sera le père de l’enfant, pour la lui enseigner. Ensuite, quand ils font l’amour, ils chantent pendant sa conception la chanson de l’enfant en guise d’invitation.
Quand la femme est enceinte, elle enseigne la chanson de l’enfant aux sages-femmes et aux vieilles femmes du village pour que, quand l’enfant vient au monde, les vieilles femmes et les gens autour d’elle chantent la chanson de l’enfant afin de lui souhaiter la bienvenue.
L’enfant grandissant, on enseigne sa chanson aux villageois.
Si l’enfant tombe, ou se fait mal au genou, lorsque quelqu’un s’occupe de lui, il lui chante sa chanson. Lorsque l’enfant fait quelque chose de magnifique ou passe par les rites de puberté, une des façons pour les gens du village de l’honorer est de lui chanter sa chanson.
Dans cette tribu africaine il y a une autre occasion pour laquelle les villageois chantent pour l’enfant. Si à un moment de son existence, il commet un crime ou un acte social aberrant, on le convoque au centre du village et les gens dans la communauté forment un cercle autour de lui, et lui chantent sa chanson. En effet, cette tribu sait que la correction pour une conduite asociale n’est pas la solution : c’est l’amour et le souvenir de son identité.
Quand vous reconnaissez la chanson de votre être, la chanson de votre nature originelle, vous ne pouvez plus choisir la stratégie de nuire à autrui pour nourrir l’un de vos besoins insatisfaits. Et il en va ainsi, tout au long de votre existence, tant que vous entendez la chanson de votre être. Lors des cérémonies de mariage, les chansons sont également chantées.
Quand une personne se trouve allongée sur son lit de mort, tous les villageois connaissent sa chanson et la lui chantent une dernière fois. »

Pour pouvoir écouter la « chanson de l’être », il faut savoir qu’elle existe…
Cette tribu africaine incarne cette sagesse antique : la racine de la souffrance d’un être est l’oubli de sa nature véritable, de son identité originelle, avant l’oubli de qui il est réellement.
Chanter la « chanson de l’être », c’est se souvenir qu’aucun être n’est né « mauvais » ou avec de « mauvaises intentions », mais que, s’il pose des paroles ou des actions qui ne contribuent pas au bien-être d’autrui, c’est uniquement parce que, ayant oublié qui il est (de par ses blessures d’enfance, de par le conditionnement familial, culturel, social) il n’a plus les moyens d’agir à partir de la beauté de sa nature véritable : lui chanter alors la « chanson de l’être » plutôt que la « litanie des jugements », c’est faire le choix de soutenir sa nature originelle, l’aider à s’en souvenir et à la faire émerger, plutôt que de juger les apparences sous lesquelles la beauté de cette nature est à présent cachée…

 

Un texte écrit par Isabelle Padovani

.

.

.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

UN DOCUMENTAIRE À VOIR

"Quels enfants laisserons nous à la planète ?"

visionner l'extrait ICI

Cette question est au cœur de l’enseignement d’Isabelle Peloux, institutrice de l’école élémentaire du Colibri qu’elle a fondée aux Amanins, un site agro-écologique de la Drôme créé par Pierre Rabhi et Michel Valentin. 

visu-quels-enfants-smal 

Séance Mercredi 29 avril 2015 à 19h

à l'Alternateur à Niort

 

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

ÊTRE ET DEVENIR

Un film de Clara Bellar 

 

ETRE ET DEVENIR - Bande-annonce VF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Posté par La meuniere à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

CONTACT

 

L'ATELIER PEINTURE

se situe au Lieu-dit "Bel Orient" à MAILLEZAIS

(Sortie de Village direction St Pierre-Le-Vieux - 1er chemin à gauche)

 

02 51 51 16 82

celine.sonnard@netcourrier.com

retrouvez l'ATELIER sur Facebook : cliquez ici !

 

Capture d’écran 2015-04-16 à 16

Capture d’écran 2015-04-16 à 16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Posté par La meuniere à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]